Douleur

Je tiens à faire une précision en préambule.

 

Vous avez par exemple une douleur sciatique ou encore une douleur liée à une fracture, faire appel à une TCC (Thérapie cognitive et comportementale) n'est pas la première chose à faire ! Consultez  votre généraliste voire les urgences !

 

Voilà plusieurs années que la chirurgie a re-découvert l’anesthésie hypnotique. Son utilisation se développe parce qu'au-delà de son efficacité, elle permet d'intervenir dans des situations où les anesthésiants ne sont pas utilisables. Son utilisation est confortable et répond notamment au développement de l'ambulatoire.

 

Pour la douleur chronique, il y a 2 axes de travail :

L'intensité

Faire baisser la perception de l'intensité de la douleur.

La durée

Diminuer la durée de perception de la douleur et allonger la durée de perception des phases de « calme ».

 

Que diriez vous si vous découvriez la possibilité de diminuer la douleur ? Si les phases où elle s'exprime sont plus courtes ? Et si les phases de calme deviennent de plus en plus longues ?