Dépression

Voilà un motif de consultation régulier ! Toutefois il est fréquent qu'il y ait confusion avec des émotions comme la tristesse, la mélancolie ou encore de la fatigue. C'est pourquoi il est utile d'adopter un regard extérieur à la situation.

 

Cela me fait penser à une personne qui m'appelle en me disant : « je voudrais un rendez-vous parce que je suis déprimé et j'ai des idées noires ».

  • A notre première rencontre, elle explique, raconte, décrit.
  • Après 20 minutes je lui demande : « Et si la personne dont vous m'avez parlé sort de votre vie, est-ce que vous êtes toujours déprimée ? Est-ce que vous avez toujours des idées noires ? ».
  • « Non ».
  • « Du coup, je me demande si ce que vous décrivez c'est de la dépression ? ».
  • « Ben non ».

 A partir de cette prise de conscience, la demande n'était plus la dépression mais trouver ce qu'elle pouvait changer pour se sentir mieux.

 

Une autre situation avec prise d'anti-dépresseurs, somnifères depuis plusieurs décennies.

 

Cette personne décrit la situation et me permet d'entendre les choses qu'elle fait et qu'elle ne fait pas, pour se sentir de cette façon. Après un échange sur son mode de fonctionnement, elle identifie 1 changement qu'elle peut mettre en place chaque matin.

 

À notre seconde rencontre, ce premier changement l'a conduite à mettre en place tous les changements qu'elle avait écartés au premier échange et encore bien d'autres.

 

Pour avoir eu l'occasion de la revoir, cette personne n'a plus le temps de se sentir déprimée au point de ne pas avoir assez de temps pour faire toutes ces choses qu'elle a envie de faire.

 

Elle fait de nouveaux projets.